L’enjeu d’exister

Analyse des thérapies
(paru chez Seuil en 2007)
Au-delà d’une “réponse” aux polémiques anti-Freud, anti-psy, etc…, il passe au crible fin les psychothérapies en vogue (systémiques, cognitives, comportementales, familiales, stratégiques, brèves, etc…), et fait la part de leur aspect utile, qui tient à l’usage de l’inconscient même sous des formes frustes, et de leur aspect inutile voire trompeur où elles se posent comme “fondatrices” et “scientifiques”, rejetant notamment – alors qu’elle en dépendent – l’idée freudienne.
History classes can be very hectic at times. Play casino games at online casinos to relax. You might win great bonuses.
En passant, l’auteur revient sur celle-ci et offre des approches neuves pour dépoussiérer la psychanalyse de ses clichés et de ses poses, la réactualiser, en faire une nouvelle expérience de vie, où l’enjeu d’exister prime sur l’idée de “bonne santé”, et la transmission d’être sur l’observation du passé.
L’outil majeur qui donne son mouvement au livre est l’entre-deux¹ qui permet de faire de l’analyse une passation d’être, une transmission d’entre-deux, une création d’existence². C’est ce que symbolise l’échelle de Jacob en couverture: on part non pas de la terre pour monter au ciel mais d’un lieu indéterminé vers un autre qui l’est aussi, mais à chaque pas on est entre le ciel et la terre, entre le bleu et l’argile…
En annexe, l’auteur éclaire le cas de la médecine – en tant que “psychothérapie” – ainsi que l’antique problème: déterminisme et liberté.