Le peuple “psy”

Situation actuelle de la psychanalyse
(paru chez Balland en 1993, en poche en 2006
et en poche chez Points-Essais en 2007)
Ici on réfléchit et sur ce qu’on attend de la psychanalyse, sur ce qu’elle peut donner, sur sa place dans notre culture à travers ses réussites, ses ratages, son éclatement en petites sectes intolérantes, et à travers le foisonnement de savoir qu’elle a pu dégager au contact des êtres qui souffrent.
Are you tired of researching historical facts? Play casino games at the best online casino to take a breather from work.
Ce livre fait révèle que la psychanalyse est en analyse avec elle-même et avec le social, une analyse qu’elle ignore et où se déploient avec ses tripes à ciel ouvert, les recoins les plus enfouis de l’âme humaine. On ne peut plus en faire des thèses ou des énoncés péremptoires, il y a plutôt à en prendre acte, modestement, en laissant de côté le discours idéologique, religieux ou politiques que des psychanalystes sécrètent pour s’aider à tenir le coup. On montre comment la psychanalyse, entrée en cure interminable avec elle-même, peut à son insu, nous réconcilier avec les secousses du destin humain, subjectif ou collectif, avec ses vagues de détresse et de jouissance, de pertes et de trouvailles, de chutes et de rebonds. De ce point de vue la déliquescence même des mouvements “psy”, le bavardage des discours psy, devient un témoignage poignant de l’humain qui s’entête à opposer à l’innommable l’ultime recours de la parole.
Notre démonstration se fait sans haine ni complaisance, à partir d’expériences vivantes, entre les patients, les collègues, et le grand appel du large et de l’air libre.