Le corps et sa danse

(paru chez Seuil en 1995 et en poche en 1998 et 2005)
La danse est une réponse à l’événement sans recours où le corps, cloué devant l’impossible, veut pourtant vivre et se mettre en marche, en mouvement. C’est une réponse, partie depuis la nuit des temps, donc à l’œuvre dans l’inconscient: “il y a autre chose, il y a de la place, bouge!”
L’analyste cherche les mots pour faire bouger les vies bloquées. La danse cherche le geste pour se donner ces mots de passe. Dans les deux cas, il y va de la rencontre avec l’autre.
La danse, ouverture du corps, ou plutôt de l’entre-deux-corps, mais sur quoi? C’est ce qu’on explore ici.